myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Cornelius Nyungura
Cornelius Nyungura

Canada

Cornelius Nyungura, dit Corneille, est un chanteur Canado-rwandais né le 24 mars 1977 à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne où ses parents faisaient leurs études.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 26th May 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Professional Areas:
Music
Working primarily in:
Canada

Description of Work:
En 2001, Corneille décide de se lancer en solo en prenant le temps de préparer son premier album. Parallèlement, il est invité à participer à plusieurs projets : il compose et écrit le titre "Ce soir" pour la compilation "Cocktail R&B 2002", ainsi que "Si seulement on s’aimait" pour l’album "Hip Hop Folies". Il se familiarise avec la scène, au Québec puis en France, où il se fait remarquer aux Francofolies de La Rochelle en juillet 2002. En octobre, invité par Dave Stewart (ancien membre du duo Eurythmics), il se produit au Réservoir à Paris aux côtés d’une de ses idoles, Jimmy Cliff, et connaît un premier succès en France grâce au simple "Avec classe". Au même moment sort au Québec son album "Parce qu’on vient de loin" dans lequel le jeune artiste évoque largement son passé. Le public français découvre le disque au début de l'année suivante. La chanson "Ensemble" parvient à sa hisser à la 39e place du classement des ventes de simples, mais c'est véritablement en 2004 que le chanteur devient très populaire. Les tubes "Parce qu'on vient de loin" et "Seul au monde" ont aussi un impact sur les ventes de l'album qui s'écoule à plus de 300.000 exemplaires. Entre temps, le chanteur a fait la première partie de l'Américain Cunnie Williams en janvier 2003, enregistré "Laissez-nous vivre" pour la bande originale du film "Taxi 3" et effectué un grand nombre de concerts en France. En février 2004, il est nommé aux Victoires de la musique dans deux catégories : "groupe ou artiste révélation de l'année 2003" et "meilleur album de l'année 2003". Entre juillet et septembre, il se produit dans de nombreux festivals. Programmé au Nice Jazz festival, aux Francofolies de La Rochelle, de Spa et de Montréal, il joue aussi sur l'île de La Réunion devant un public dans lequel a pris place Bernadette Chirac, femme du chef de l'État français. En octobre 2004, il occupe deux soirs de suite le Zénith de Paris. Quelques semaines plus tard, sur l'album "Dix ans ensemble" enregistré par le collectif d'artistes Ensemble contre le sida, il chante en duo avec Youssou N'Dour. En novembre, il reçoit le Félix de l’interprète masculin de l’année au Québec et devient citoyen canadien, lors d’une cérémonie à la Citadelle de Québec. Corneille devient porte-parole de la Croix-Rouge canadienne pour dénoncer la problématique des enfants-soldats, victimes des conflits en Sierra Leone, en Colombie ou au Sri Lanka. Depuis le drame qui l’a touché si directement au Rwanda, le chanteur n'est jamais retourné dans le pays où il a grandi. Pourtant, il rêve d’organiser un jour un grand concert de réconciliation et d’espoir au stade de Kigali. Nommé ambassadeur de l’Unicef pour la campagne "Unissons-nous pour les enfants, contre le sida", l’artiste revient en Afrique pour la première fois depuis presque dix ans et participe au concert Africa Live en mars 2005, un événement organisé par Youssou N’Dour à Dakar pour aider la lutte contre le paludisme. Revoir l’Afrique ravive en lui des émotions enfouies ainsi que l’envie de rendre hommage à ce continent et surtout à ses hommes et à ses femmes. C’est un Corneille apaisé, ayant renoué avec ses racines pour mieux aller de l’avant, qui revient en novembre 2005 avec un deuxième album intitulé "Les marchands de rêves". Car c’est ainsi qu’il voit désormais sa vocation : donner du rêve aux jeunes, et plus particulièrement aux jeunes d'Afrique et d'ailleurs, qui n'ont plus rien à espérer. L’album, à la différence du premier est beaucoup plus acoustique. Composé autour d’une guitare et de percussions, la plupart des morceaux on été par la suite étoffés d’arrangements aux influences africaines et afro-américaines : n'dombolo, afrobeat, zouk, reggae, soul… Corneille pose sa voix de velours sur ses compositions pour chanter les femmes, toutes les femmes (le titre "Dieu est une femme" en est la meilleure illustration), qu’elles soient mères, soeurs ("Petite soeur") ou amantes, celles-ci sont omniprésentes sur l’album. Dans un autre registre, l’artiste rend hommage à sa famille disparue ("Reposez en paix"), mais aussi n’hésite pas à confier ses doutes et ses émotions sans détour dans "Sur la tombe de mes gens". Corneille apparaît de plus en plus comme un artiste abouti. Il part en tournée pendant toute la première partie de l'année 2006. Il se produit même à l'Olympia à Paris du 10 au 12 janvier. Pour l'édition 2006 de l'Eurovision, qui a lieu le 21 mai à Athènes, c'est à lui que l'on confie l'écriture du titre qui représente la France. Malheureusement, ce titre ne remporte pas le concours. Le 14 septembre, le jeune chanteur se marie avec Sofia de Medeiros à Montréal lors d'une petite cérémonie intime. Corneille a rencontré Sofia, mannequin et comédienne lors du tournage de son clip "Ensemble". Depuis, ils habitent dans la grande banlieue de Montréal, à Lorraine. Corneille y vit plus retiré du monde, loin de la foule et dans un anonymat qu'il juge salutaire. Durant l'hiver 2006-2007, il travaille et enregistre entre Montréal et New York, son album "The Birth of Cornelius", un disque interprété en anglais, où sa difficile histoire personnelle est moins présente que dans ses derniers projets. Le style aussi change…Ses influences soul et rythm' and blues des années 60/70 sont plus directement assumées. Il se distancie de son look chic et de son apparence lisse et avoue vouloir correspondre moins à l'image qu'on souhaite lui coller à la peau. Pour cet album, Corneille s'est entouré de Russel "The Dragon" Elevado , qui avait déjà œuvré auprès de D'Angelo pour l'album "Voodoo", mais aussi auprès de Erykah Badu, Keziah Jones, The Roots, ou Alicia Keys…Virage soul. Avec ce disque sorti en juillet 2007, l'artiste souhaite délibérément conquérir d'autres publics et évoluer vers d'autres marchés. L'album "The Birth of Cornelius" a ainsi été signé chez Sony Music Japon et le titre "Too Much of Everything" y fait un carton.
Biographical Information
Cornelius Nyungura
(At a Glance)
Date of Birth: Mar/24/1977
: male
Interests: Art, Music, Sport, Humanitaire
Place of Origin: Rwanda
Dès son plus jeune âge, l’enfant retrouve ses racines au Rwanda où Corneille passe toute son enfance. La musique le passionne très tôt, attiré par les géants de la musique noire américaine (Prince, Marvin Gaye, Stevie Wonder) et les valeurs sûres de la chanson française qu’écoutent ses parents (Brassens, Aznavour, Brel).

En 1993, l’adolescent de seize ans enregistre ses premières compositions dans un studio de Kigali et remporte peu après le prix Découvertes organisé par la télévision nationale. Quelques mois plus tard, son destin bascule dans l’horreur quand, en avril 1994, un groupe armé entre dans la maison familiale et décime toute sa famille, son père Tutsi, sa mère Hutu, ses frères et sœurs. Il ne doit son salut qu’à un canapé derrière lequel il a trouvé refuge avant l’irruption des soldats.

À l’issue de ce massacre, il s’enfuit vers le Zaïre (devenu la République démocratique du Congo) qu'il atteint après des jours de marche sur les routes de l’exode. Il réussit à prendre contact avec un couple d’Allemands, amis de ses parents, qui devient sa famille d'adoption en lui offrant l’hospitalité en Europe.

En 1997, il décide de tenter sa chance au Canada. Il entreprend des études de communication à Montréal, avant de revenir à ses premières amours, la musique. Avec deux amis originaires d’Haïti, il fonde O.N.E., un groupe de R&B qui connaît un franc succès sur les ondes québécoises avec le titre "Zoukin’". Ils assurent les premières parties de nombreux spectacles parmi lesquels celui d’Isabelle Boulay.

Other Posts from myAfrica

Canada
La plus grande télévision d'expression Africaine en Amérieu du Nord The largest television of African Expression in North America

More Repertoire

Traditional, Senegal
Congo-Brazzaville, Music
Madagascar, Music
France, Burundi, Music
Belgium, Congo-Kinshasa, Music