myAfrica BETA

User Guidelines | Mon Compte | Get Help
Muhammad Hosni Moubarak
Muhammad Hosni Moubarak

Egypt

Muhammad Hosni Sayyid Selaaem Mubrak né le 4 mai 1928 dans une localité du delta du Nil à Kafr-El Meselha est un homme d'État égyptien . Marié à Suzanne Salehm Sabet et père de deux enfants Aala et Gamal.


Plus de utilisateur: Almamy
Creer: 10th Feb 2011
Modifier: 11th Feb 2011
Professional Information
Professional Areas:
Government
Employer:
Gouvernement
Position:
Président
Working primarily in:
Egypt

Biographical Information
Muhammad Hosni Moubarak
(At a Glance)
Date of Birth: May/4/1928
: male
Place of Origin: Egypt

Après le lycée, il entre à l'Académie militaire puis à celle de l'Armée de l'air où il obtient respectivement un diplôme en sciences militaires et un diplôme en sciences de l'aviation avec major de sa promotion. Il occupe successivement les postes de Pilote, Instructeur, de chef d'escadrille et enfin de commandant de base.

En 1963, lors de la guerre des sables entre le Maroc et l'Algérie, l'armée marocaine le capture à la suite de la chute de son avion militaire dans le désert marocain. Ceci a révélé la participation de l'armée égyptienne à cette guerre, sous la présidence de Nasser, dans le camp de l'Algérie.

En 1964, il est nommé à la tête de la délégation de l'armée égyptienne en URSS.

De 1967 à 1972, lors de la guerre d'usure entre l'Égypte et Israël, Moubarak est nommé directeur de l'Académie de l'armée d'Akhenchour et responsable du personnel de l'armée de l'air dont il devient le commandant en 1972, en même temps que ministre des affaires militaires.

En octobre 1973, à la suite de la guerre du Kippour, il est à nouveau promu. En avril 1975, il devient vice-président de la République et, en 1978, il est choisi comme vice-président du Parti national démocratique (PND).

Il succède au poste de chef de l'État après l'assassinat du président Anouar el-Sadate, en octobre 1981et se présente à l'élection présidentielle de la République, qu'il remporte le 14 octobre 1981 et prête serment le lendemain.

Moubarak est réelu successivement en 1987, 1993 et 1999. Il remporte la première élection pluraliste le vendredi 9 septembre 2005. Ses scores de réélection sont souvent supérieurs à 80%.

La validité de ces élections est discutable, sachant qu'aucun autre concurrent ne s'est présenté, de peur de représailles. Elles entérinent le régime de parti unique.

Bien que la popularité de Moubarak ait augmenté avec le temps et que son rôle de leader du monde arabe se soit solidifié dans les années 1980 et 1990, il perd graduellement le soutien populaire égyptien à partir du milieu des années 1990.

Accusé de pro-israéliennes dans le conflit israélo-palestinien à l'instar de la condamnation d'une centaine d'oulémas en janvier 2009 qui le taxent d'hérésie, Moubarak pourtant membre de la coalition dans la Guerre du Golfe pour refouler les forces irakiennes, s'oppose à la guerre en Irak de 2003, arguant la priorité du conflit israélo-palestinie

La chute de popularité de Moubarak s'accélère avec la mise en lumière de corruption de son fils Alaa et les rumeurs attribuant à Gamal le rêve de succéder à son père à la tête de l'État.

Fin janvier 2011, quelque peu avant la Révolution tunisienne , son régime vacille. De violentes manifestations hostiles à son pouvoir éclatent et il décide de limoger le gouvernement, mais ne démissionne pas. Le lendemain il désigne le général Ahmed Chafik, chef d'état-major de l'armée de l'air, au poste de premier ministre et nomme Omar Souleiman, chef des services de renseignements, premier vice-président.

Le jeudi 10 fevrier Moubarak délègue ses pouvoirs au vice-président Omar Souleimane « conformément a la Constitution »

Sources:

www.wikipedia.org/.../Mohammed_Hosni_Moubarak

www.allafrica.com

 



Other Posts from myAfrica

Government, Central African Republic
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Government, Gabon
Government, Tunisia
Government, Madagascar
Government, Congo-Kinshasa
Business, Togo, Civil Service

Le top des actualités des actualités