myAfrica BETA

User Guidelines | Mon Compte | Get Help
Cellou Dalein DIALLO
Cellou Dalein DIALLO

Guinea

Cellou Dalein Diallo, est un homme politique guinéen et ancien Premier ministre de Guinée du 9 décembre 2004 au 5 avril 2006. Il est nommé à ce poste puis limogé par le président Lansana Conté. Il prend le poste laissé vacant pendant 8 mois après le départ en exil de l'ancien Premier ministre François Lonseny Fall le 30 avril 2004. Candidat à l'élection présidentielle de 2010, il arrive en tête au premier tour avec 43,69 % des voix, devant Alpha Condé.


Plus de utilisateur: Almamy
Creer: 6th Oct 2010
Modifier: 6th Oct 2010
Professional Information
Professional Areas:
Government
Employer:
Governement
Working primarily in:
Guinea

Biographical Information
Cellou Dalein DIALLO
(At a Glance)
Date of Birth: Feb/3/1952
: male
Place of Origin: Guinea

Ancien employé de la banque centrale, Diallo rejoint l'équipe du général Conté en 1995. Après avoir servi comme ministre des Travaux publics, il devient ministre de la Pêche et de l'Aquaculture sous le gouvernement Fall. Diallo bénéficie, de par sa formation économique, d'une certaine crédibilité au niveau des instances financières internationales comme le FMI ou la Banque mondiale. Ses détracteurs l'accusent de s'être enrichi sous le régime de Lansana Conté.

Né à Labé (République de Guinée), Cellou Dalein DIALLO a fait des études de comptabilité et gestion à l’Ecole Supérieure d’Administration, Université de Conakry. Il suivra par la suite d’autres formations aussi bien en micro qu’en macro économie notamment à Paris, au Centre d’Etudes Financières, Economiques et  Bancaires (CEFEB) de l’AFD et à Washington à l’Institut du FMI.

 En 1976, à la sortie de l’Université, il intègre la Fonction Publique comme inspecteur des services financiers et comptables. Il gravite rapidement les échelons de l’administration  pour devenir un membre actif et respecté du Conseil Supérieur des Normes et Comptabilités et de la Conférence Economique Nationale, deux instances présidées par le Président Sékou Touré qui le nommera,  entre 1979 et 1982,  directeur commercial puis directeur de la comptabilité centrale de la Société Sectorielle d’Etat SERCOM (entreprise  ayant plus de 80 succursales disséminées à travers tout le pays).

 En 1982, il intègre la Banque Guinéenne du Commerce Extérieur comme chef du bureau d’études.

 En 1985, il rejoint la "  Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) où il occupe successivement les fonctions de directeur du département de la comptabilité,  directeur du département des changes et directeur général des affaires économiques et monétaires.

Il prend une part active à la restructuration de la Banque Centrale et du système bancaire Guinéen. Il devient membre de la cellule technique du CCEF et, à ce titre, participe  à la formulation, à la négociation et  au suivi de tous les programmes de reformes mis en en œuvre par le Gouvernement Guinéen  avec l’appui des Institutions de Brettons Woods

 En 1995, il est nommé Administrateur Général Adjoint des Grands Projets (ACGP) à la Présidence de la République.

 En juillet 1996, il devient ministre des Transports des Télécommunications et du Tourisme, dans le gouvernement de Sidya Toure. Celui-ci le désigne, la même année, gouverneur de la Guinée à la Banque Mondiale.

En 1997 il est nommé Ministre de l’Equipement (Transports, Travaux Publics, Télécommunications et Environnement). En 1999, il devient Ministre des Travaux Publics et des Transports, fonction qu’il gardera jusqu’en février 2004 date à laquelle il est nommé Ministre de la Pêche et de l’Aquaculture dans le gouvernement de François Fall .

A la démission de ce dernier, il sera désigné Président du groupe économique du gouvernement chargé d’assurer, pendant la vacance du poste de Premier Ministre, la coordination des huit  départements ministériels du secteur économique (Finances, Coopération, Plan, Mines, Agriculture, Commerce, Tourisme et Pêche).

Le 9 décembre 2004, ce grand commis d’Etat est nommé Premier Ministre de la République.

 Le 4 avril 2006, la radio guinéenne informe ses auditeurs que Diallo va recevoir des pouvoirs étendus, mais le programme est vite interrompu par des militaires. Le lendemain, le président Conté démet Diallo de toutes ses fonctions pour « faute grave » le 5 avril . Il est remplacé par le ministre d’État aux Affaires présidentielles, Fodé Bangoura en mai 2006.

En novembre 2007, Dalein est élu président de l'Union des forces démocratiques de Guinée avec le soutien de Mamadou Bah.

En avril 2009, Diallo est mis en cause dans l'affaire de la vente d'une usine d'alumine de Friguia au conglomérat Rusal pour un montant de 19 millions de dollars alors que l'usine pourrait valoir 257 millions de dollars. Diallo a été interrogé par le président Moussa Dadis Camara à ce sujet.

Sa stature incontestée de commis d'Etat, son expérience reconnue des affaires nationales font de lui un des meilleurs candidats  à la fonction présidentielle.

Sources:

www.celloudaleind.com

www.wikipédia.org



Other Posts from myAfrica

Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Libya, Government
University, Guinea, France
Government, Madagascar
Government, Congo-Kinshasa
Government, Zambia

Le top des actualités des actualités