myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

David Dacko
David Dacko

Central African Republic

David Dacko est un homme politique centrafricain, né en 1930, président de la République centrafricaine à deux reprises, de 1959 à 1965 et de 1979 à 1981. Il est décédé à Yaoundé le 21 novembre 2003.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 24th Jul 2008
Modifier: 24th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Position:
Président de la République
Working primarily in:
Central African Republic

Description of Work:
Instituteur puis directeur d'école, cousin du président Barthélemy Boganda, David Dacko, député de l'assemblée territoriale de l'Afrique noire en 1957, milite activement au sein du MESAN fondé par son parent en 1950.

La mort de ce dernier en février 1959 le propulse à 29 ans aux commandes de la République centrafricaine. Dacko met alors en place une constitution hybride où curieusement président et chef du gouvernement se confondent. L'indépendance proclamée en juillet 1960 fait de lui le premier chef de l'État centrafricain.

Peu après, le régime devient plus autoritaire : le MESAN devient parti unique et le président perd sa responsabilité politique devant le Parlement. Réélu en 1964, Dacko tente de mettre en œuvre une politique d'austérité indispensable pour assainir des finances structurellement déficitaires. Ces innovations sont mal supportées par la population mais surtout l'administration et l'armée. Le 31 décembre 1965, Jean-Bedel Bokassa, neveu de Boganda, le renverse.

La carrière de Dacko n'est pas terminée pour autant. Elle exprime des sinuosités particulièrement étonnantes. Conseiller personnel de Bokassa en 1976, son ancien adversaire, David Dacko retrouve le pouvoir lorsque la France organise l'Opération Barracuda en septembre 1979 contre le chef de l'éphémère Empire centrafricain que Bokassa avait institué en grandes pompes en 1977.

La République rétablie, réélu ensuite en février 1981 contre Ange-Félix Patassé, Dacko, inquiet des troubles qui agitent le pays et les rumeurs de coup d'État, démissionne dès le mois de septembre. Aussitôt, le général André Kolingba le remplace, interdit tous les partis et instaure pour près de dix ans un Comité militaire de redressement national.

David Dacko tente de se présenter aux élections présidentielles d'octobre 1992 mais l'annulation du scrutin met fin à ce projet de retour dans la vie politique. Il est battu par Patassé lors des élections d'août 1993 et échoue une nouvelle fois en septembre 1999.

Depuis lors, David Dacko vivait à Bangui, presque totalement retiré de la vie politique. En octobre 2003, très affaibli, il participe au Dialogue national, se présentant devant les délégués pour solliciter leur pardon et surtout se réconcilier avec son ancien adversaire Abel Goumba.

Malade, il se rend peu après au Cameroun pour se faire soigner mais meurt en novembre d'une insuffisance respiratoire aigüe.
Biographical Information
David Dacko
(At a Glance)
Date of Birth: Mar/24/1930
: male
Interests: Politique, Economie, Education, Culture, Art
Place of Origin: Central African Republic
Né à Bouchia, David Dacko est issu d’une famille de paysans, il a fait l'école normale de de Brazzaville.

Il est marié et père de famille.


Other Posts from myAfrica

Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Central African Republic
Central African Republic, Government
Central African Republic
Central African Republic
Central African Republic