myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Siaka Stevens
Siaka Stevens

Sierra Leone

Siaka Stevens né le 24 août 1905 à Moyamba et décédé le 29 mai 1988 à Freetown, fut président de Sierra Leone durant l'année 1967 et de 1971 au 28 novembre 1985.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 24th Jul 2008
Modifier: 24th Jul 2008
Professional Information
Position:
Président de la République
Working primarily in:
Sierra Leone

Description of Work:
Cofondateur du Parti du peuple de Sierra Leone (Sierra Leone People’s Party, SLPP) en 1951, Siaka Stevens est élu au Conseil législatif et une Assemblée mise en place par la Grande-Bretagne qui réunit la colonie et le protectorat , puis devient ministre des Mines et du Travail en 1952. En 1960, alors que des négociations sont en cours pour l’indépendance de la Sierra Leone, il rompt ses relations avec le SLPP de Milton Margai, alors Premier ministre délégué, et fonde un nouveau parti, le Congrès de tout le peuple (All People’s Congress, APC). Arrêté pour ses activités dissidentes, il est libéré quelques jours après l’accession à l’indépendance, le 27 avril 1961. Élu au Parlement en 1962 dans les rangs de l’opposition, il devient maire de Freetown en 1964.

Après la défaite d’Albert Margai, qui a succédé à son frère décédé en 1964, lors des élections contestées de 1967, Siaka Stevens est appelé à former un nouveau gouvernement. Accusé d’avoir violé la Constitution, il est arrêté par le commandant en chef de l’armée, et s’exile en Guinée. Un putsch militaire le porte au pouvoir en 1968.

En 1971, Siaka Stevens fait proclamer la République, et devient son président. En 1978, il fait approuver par référendum une nouvelle Constitution instaurant un régime de parti unique. Grand promoteur des mouvements d’union africaine et du non-alignement, il préside l’Organisation de l’unité africaine (OUA) de 1980 à 1981 et tente une fédération avec le Liberia et la Guinée, dans le cadre de l’Union du fleuve Mano.

Tout au long des années 1970 et 1980, Siaka Stevens consolide son pouvoir en déjouant plusieurs tentatives de coups d’État et d’assassinats. Son régime, critiqué pour sa violence et sa corruption, est accusé de mal gouvernance et d’avoir conduit le pays à la faillite. Au milieu des années 1980, la Sierra Leone, qui bénéficie pourtant de facteurs naturels, économiques et sociaux favorables, connaît en effet une grave crise économique. La dette extérieure, l’inflation et le chômage sont à la dérive, et le pays subit des pénuries de combustible, d’électricité et de nourriture dues à la baisse des exportations, elles-mêmes en partie liées au commerce illégal de diamants, auquel le régime de Siaka Stevens est accusé de prendre une part active.

En 1985, face à l’agitation qui monte dans les milieux étudiant et ouvrier, Siaka Stevens, alors âgé de 80 ans, se retire et cède le pouvoir à Joseph Momoh, commandant en chef de l’armée.

Il meurt le 29 mai 1988 à Freetown.
Biographical Information
Siaka Stevens
(At a Glance)
Date of Birth: Aug/24/1905
: male
Interests: Politique, Art, Culture, Sport
Place of Origin: Sierra Leone
Né à Moyamba, dans le sud de la Sierra Leone, Siaka Stevens poursuit des études secondaires à la réputée Albert Academy de Freetown avant de servir dans la police britannique de 1923 à 1930, à cette époque, Freetown etait une colonie de la Grande-Bretagne, le reste de la Sierra Leone étant sous protectorat britannique. Cofondateur du syndicat des mineurs, il en devient le secrétaire général dans les années 1940.

Read comments. Write your own.

Repertoire :  Siaka Stevens

Siaka Stevens né le 24 août 1905 à Moyamba et décédé le 29 mai 1988 à Freetown, fut président de Sierra Leone durant l'année 1967...

Contribuez à cet outil communautaire en évaluant ce profil, et surtout n'hésitez pas à être la première personne à le faire. Il vous suffit d'écrire dans l'espace juste en dessous.


More Repertoire

Sierra Leone, Government
Sierra Leone
Sierra Leone
Sierra Leone