myAfrica BETA

User Guidelines | Mon Compte | Get Help
Ahmed Ouyahia
Ahmed Ouyahia

Algeria

Ahmed Ouyahia est un homme politique algérien né en 1952. Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND).


Plus de utilisateur: miba
Creer: 4th Jul 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Professional Information
Position:
Premier Ministre
Working primarily in:
Algeria

Description of Work:
En 1978, Ahmed Ouyahia entre au Ministère des affaires étrangères au département des affaires africaines. Il est ensuite envoyé, en 1981, comme conseiller aux affaires étrangères à l'ambassadeur d'Algérie en Côte d'Ivoire, puis en 1984, à la direction de la Mission permanente de l'Algérie aux Nations unies à New York. De 1988 à 1989, il devient co-représentant algérien au conseil de sécurité des Nations unies, puis à partir de 1990, conseiller au Ministère des affaires étrangères à Alger, pour devenir directeur général du département africain du ministère.

Il dirige le département africain jusqu'en août 1992 lorsqu'il est envoyé comme ambassadeur au Mali chargé de négocier la paix comme intermédiaire dans le conflit entre le gouvernement malien et le mouvement Touareg, Azaouad, et abouti avec la création du traité de « Pacte national » de Bamako. Il est rappelé en Algérie en août 1993 pour servir dans le gouvernement de Redha Malek comme Sous-secrétaire d'État aux affaires arabes et africaines. Il entre en avril 1994, en pleine « guerre civile », au cabinet directeur du président, alors en exercice, Liamine Zéroual, où il est chargé des affaires politiques, notamment pour les négociations avec le Front islamique du salut (FIS) et la préparation de l'élection présidentiel de 1995 que le président Zéroual remporte en novembre 1995.

Homme du sérail, réputé proche des militaires au pouvoir, il est nommé Premier Ministre le 31 décembre 1995 par le président Liamine Zéroual. Poste qu'il conservera jusqu'au 15 décembre 1998, lorsque Liamine Zéroual annonce qu'il ne se représentera pas pour l'élection de 1999. Alors qu'Abdelaziz Bouteflika est élu président de la république en décembre 1999, il est nommé Ministre d'État et ministre de la justice du premier gouvernement de Ali Benflis. Leader du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia est élu secrétaire générale du parti. Durant le conflit entre l'Éthiopie et l'Érythrée, le président Bouteflika, alors président de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), le charge de mener les négociations de résolution du conflit qui aboutissent par la signature d'un accord de cessation des hostilités à Alger en décembre 2000.

Ahmed Ouyahia remet sa démission au président après la défaite de son partie, le RND, aux élections législatives de juin 2002. Il est nommé Ministre d'État du nouveau gouvernement, et Représentant spécial du président, poste honorifique mais sans budget ni pouvoir de décision. Après la crise politique entre le président Bouteflika et Ali Benflis, devenu un sérieux prétendant à la présidence, qui est écarté, Ahmed Ouyahia est nommé Premier ministre, pour la seconde fois. Poussé, il remet sa démission le 24 mai 2006, après des négociations entre les partis de la « cohalition présidentielle », son partie, le RND, le FLN et le MSP.

Cursus professionnel et fonctions politiques:

De 1975 à 1981 : Secrétaire d'État aux Affaires étrangères.
De 1981 à 1984 : Conseiller aux affaires étrangères à l'Ambassade d'Algérie à Abidjan.
De 1984 à 1989 : Conseiller à la mission permanente de l'Algérie auprès de l'ONU (New York).
De 1988 à 1989 : Représentant adjoint au Conseil de sécurité des Nations unies.
De 1989 à 1990 : Conseiller au Cabinet du Ministre des Affaires étrangères.
De 1990 à 1991 : Directeur général Afrique à l'administration centrale du ministère des Affaires étrangères.
De 1992 à 1993 : Ambassadeur au Mali.
De 1993 à 1994 : Secrétaire d'État à la Coopération et aux Affaires maghrébines.
De 1994 à 1995 : Directeur de Cabinet de la Présidence de la République.
De 1995 à 1998 : Chef du Gouvernement.
Depuis juin 1997 : député à l'Assemblée Populaire Nationale.
De 1999 à mai 2002 : ministre d'État, ministre de la Justice.
De juin 2002 à mai 2003 : ministre d'État, représentant personnel du Président de la République.
De 2003 à 2006 : Chef du Gouvernement
En mai 2006 : Il présente sa démission après des pressions subis par les partis de la coalition.

En marge de l'exercice de ses fonctions diplomatiques et gouvernementales, il a été notamment :

Médiateur au nom de l'Algérie dans le règlement du conflit du Nord du Mali en 1992.
Médiateur au nom du Président de l'OUA dans le règlement du Conflit Éthiopie-Érythrée 1999-2000.

Biographical Information
Ahmed Ouyahia
(At a Glance)
Date of Birth: Jul/2/1952
: male
Interests: Politique, Culture, Art, Sport
Place of Origin: Algeria
Ahmed Ouyahia est né le 2 juillet 1952 à Bouadnane dans l'actuelle wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie, région berbère du nord de l'Algérie. Après des études primaires à Alger de 1958 à 1965, il entre au lycée El-Idrissi et obtient le baccalauréat ès-lettres en 1972. La même année il passe le concours d'entrée à l'École nationale d'administration d'Alger, qu'il réussit, parmi les trois premiers avec un certain Ahmed Attaf (futur diplomate algérien et membre du RND). Il se spécialise alors dans la diplomatie et est diplômé d'études supérieures en sciences politiques en 1976. Il fait son service de 1977 à 1978, qu'il passe à l'enceinte d'El Mouradia de la présidence algérienne où il intègre l'équipe des relations publiques.

D'origine kabyle, Ahmed Ouyahia est diplômé de l'école nationale d'administration (1975) et diplômé d'études supérieures en sciences politiques (Alger). Il est marié et père de deux enfants. (source wikipedia)



Le top des actualités des actualités