myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Sylvestre Ntibantunganya
Sylvestre Ntibantunganya

Burundi

Sylvestre Ntibantunganya né Gishubi Gitega Mai 8, 1956, est un Burundi politicien. Il a servi comme président du Burundi, du 6 avril 1994 jusqu'au 25 Juillet 1996 (intérimaire à Octobre 1994).


Plus de utilisateur: miba
Creer: 1st Jul 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Professional Information
Position:
President de la République
Working primarily in:
Burundi

Description of Work:
En mars 1984, Ntibantunganya Sylvestre a été recruté à la deuxième chaîne de la radio nationale-"la Voie de la Révolution"-comme animateur-producteur d’émissions diffusées en Français. En même temps qu’il produisait et animait cette émission, il poursuivait des activités politiques, d’une part avec ses amis de l’U.B.U rentrés du Rwanda ou de la Belgique, et d’autre part en fréquentant des cercles , cellules ou groupes dits "progressistes" dans lesquels se cotoyaient des jeunes gens déçus par certaines pratiques du parti UPRONA, alors parti unique au pouvoir.

Avec ses amis de l’U.B.U, ils se juraient de réaliser à tout prix une vaste organisation politique supra-ethnique et progressiste à opposer au "vieux parti réactionnaire", l’UPRONA. Dès 1985, le groupe Ndadaye Melchior, Ntaryamira Cyprien, Ndikumwami Richard, Manirambona Juvénal et Ntibantunganya Sylvestre développe l’idée de création du futur Front pour la Démocratie au Burundi (FRODEBU). En 1986, alors que Ntibantunganya se trouvait en France pour un stage de formation dans la filière de gestion des productions audiovisuelles, le FRODEBU surgit en totale clandestinité.

Avant même d’achever ce stage, Ntibantunganya Sylvestre a été nommé par le Major Pierre Buyoya, alors Président de la République et Président du Comité Militaire pour le Salut National ( organe faisant office du comité central du parti UPRONA), Secrétaire National chargé de l’Information et de la mobilisation au Secrétariat national Permanent du parti UPRONA.

Rentré dès Noël 1987, Ntibantungaya a rejoint ses nouvelles fonctions au debut de 1988, tout en ne perdant pas de vue son appartenance au FRODEBU.

Vers la fin de 1988, encore une autre nomination ; Ntibantunganya devient Secrétaire National chargé de l’Institut Rwagasore, une fonction prestigieuse au sein de l’UPRONA. En même temps, Ntibantunganya a à sa charge la communication et les relations extérieures au sein du parti FRODEBU, clandestin.

Au cours du mois d’octobre 1988, Ntibantunganya Sylvestre a été nommé parmi les membres de la Commission Nationale que le Major Buyoya a chargés d’étudier" la question de l’unité nationale" suite aux événements de Ntega -Marangara.

En 1989, Ntibantunganya faisait partie du Comité Exécutif de l’Association Culturelle pour le Progrès au Burundi ( A.C.P.B) où il a prononcé beaucoup de conférences qui ont contribué à élever le niveau du débat politique au Burundi. Il a aussi publié beacoup d’articles dits "osés" dans la revue de cette association, Le Réveil. En même temps, il supervisait la publication, sous forme ronéotypée, du journal l’Aube de la Démocratie.

Dès le 15 Janvier 1991, Ntibantunganya avait compris que son divorce avec l’UPRONA était irreversible et le quitta en février 1991.

En juin 1993, Ntibantunganya est élu Député dans la circonscription de Gitega. Il n’a pas siégé à l’Assemblée Nationale. Il a été nommé Ministre des Relations extérieures et de la coopération. Mais tout bascula dans la tragique nuit du 20 au 21 octobre 1993 quant le Président démocratiquement élu, Ndadaye Melchior, est assassiné avec certains de ses plus proches collaborateurs. Ntibantunganya qui était en troisième position sur la liste des programmés pour la mort n’échappa que miraculeusement. Il a fui sa maison, et sa femme qui y est restée a été assassinée, laissant au ministre rescapé trois enfants (Gahimbare Joëlle née en 1989, Iruhiriye Nadia née 1990 et Mpundu Stefaan-Parfait né en 1993 la veille de l’élection présidentielle).

Refugié à l’ambassade de France avec les autres survivants du groupe gouvernemental de Ndadaye, malgré la douleur causée par les morts de son épouse et de son ami Ndadaye, Ntibantunganya a fait preuve de sa force exceptionnelle et s’est vite mis à réorganiser ce groupe. Dès le 25 octobre, au nom du FRODEBU, il a appelé les Barundi à ne pas continuer à s’entretuer car, affirmait-il, "cela ne faisait que souiller le sang et la mémoire du Président Ndadaye".

Au milieu du mois de novembre 1993, Ntibantunganya, nommé Président ad intérim du FRODEBU, a tenu une conférence de presse dans laquelle il a souligné l’impasse politique, juridique et institutionnelle dans laquelle le pays se trouvait et annonçait, pour le plus tôt, l’élection d’un nouveau Président de la République dans des délais non inférieurs à 12 mois. Dans la foulée, il a rencontré également les officiers du commandement national et ceux de la garnison de Bujumbura pour leur faire part de la gravité de la situation, de la responsabilité de l’armée et du rôle que cette armée pouvait jouer pour redresser la situation.

Le 22 décembre 1993, Ntibantunganya a démissionné de son poste de ministre des relations extérieures et de la coopération et est allé occuper son siège à l’Assemblée Nationale qui l’a tout de suite porté à sa présidence. Cette fonction a été cumulée avec celle du Président ad intérim du FRODEBU.

Fort de ces deux positions, il s’est investi avec succès dans les négociations qui ont conduit à l’élection de Ntaryamira Cyprien au poste de Président de la République. Après la mort du Président Ntaryamira Cyprien, le 6 avril 1994, Ntibantunganya a été amené à assumer l’intérim à la tête de l’Etat jusqu’à sa confirmation, le 30 septembre 1994, comme Président de la République à part entière.

Ainsi, il venait d’hériter d’une situation politico-sécuritaire fort troublée à laquelle il a fait face en parcourant l’intérieur et l’extérieur du pays.

Le 25 juillet 1996, un coup d’Etat est intervenu et Ntibantunganya a été remplacé par le Major Pierre Buyoya. Retranché momentanément à la résidence de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Burundi, Ntibantunganya n’en a pas moins continué à s’intéresser aux affaires politiques de son pays. Comme il l’a écrit dans son livre "Une démocratie pour tous les burundais", le coup d’Etat du 25 juillet 1996 ne l’a nullement placé en retraite politique anticipée.

Dans les scénarios politico-diplomatiques qui ont suivi et les négociations globales destinées à trouver une solution au conflit burundais, le Président Ntibantunganya est resté partie prenante.

Ntiybantunganya est actuellement un sénateur à vie comme un ancien chef d'Etat.

Biographical Information
Sylvestre Ntibantunganya
(At a Glance)
Date of Birth: May/8/1956
: male
Interests: Politique, Art, Sport, Musique
Place of Origin: Burundi

Ntibantunganya Sylvestre, très populaire dans l’opinion burundaise et étrangère pour son militalisme et comme travailleur infatigable, est né sur la colline de Nyamutobo, zone Nyabiraba, commune Gishubi en province Gitega, de Barindambi Joseph et de Bakanibona Renatha, le 8 mai 1956.

Il a fait ses études primaires à Nyabiraba de 1962 à 1969. Dans la suite, il entre au Patit Séminaire de Mugera où il fait le cycle inférieur des Humanités de 1969 à 1973. Il poursuit ses études secondaires au Collège Notre-Dame de Gitega jusqu’en 1976. Il est ensuite inscrit à la Faculté de Philosophie et Lettres, dans le département d’Histoire qu’il fréquenta jusqu’à la première année de licence, interrompue un mois avant la fin de l’année, pour se refugier au Rwanda. Il reprit ses études universitaires en octobre 1979, en 2ème du baccalauréat d’histoire-géographie. Quatre ans plus tard, il obtenait une licence en lettres, dans l’option Histoire-Géographie.

Nommé Professeur à l’Ecole Normale de Nyamasheke, dans la préfecture de Cyangugu au Rwanda, Ntibantunganya Sylvestre n’a pas voulu se rendre à son poste d’attache. D’une decision prise en commun accord avec son ami Melchior Ndadaye, il sont plutôt rentrés au Burundi, tous les deux, au mois de septembre 1983.

Avec Ndadaye Melchior, Ntaryamira Cyprien avec d’autres amis, Ntibantunganya Sylvestre fréquentait depuis août 1979 U.B.U-Umugambwe w’Abakozi b’Uburundi ou Parti des Travailleurs du Burundi où il a eu les responsabilités de secrétaire national chargé des relations extérieures, de 1981 à 1983.

Ntibantunganya Sylvstre, aujourd’hui Sénateur, s’est remarié le 22 avril 1995, avec la journaliste Minani Pascasie. (source ninde.org)


Read comments. Write your own.

Repertoire :  Sylvestre Ntibantunganya

Sylvestre Ntibantunganya né Gishubi Gitega Mai 8, 1956, est un Burundi politicien. Il a servi comme président du Burundi, du 6 avril 1994 jusqu'au 25...

Contribuez à cet outil communautaire en évaluant ce profil, et surtout n'hésitez pas à être la première personne à le faire. Il vous suffit d'écrire dans l'espace juste en dessous.

Author: loreto.obedi
Mon May 27 00:25:45 2013

Hello I'm very happy to meet you, Compliments of the day! How are you ? hope you are doing well, I am Judith , A lovely girl, I am looking for a reliable and trusted person. I believe we can get acquainted, so if it interests you, please reach me back here for further communications. I stop here awaiting your responds.(judithevans75@yahoo.com) Please get back to me so that I will send my photo to you and tell you more about my self. A good friendship is the foundation build on other relative things to come. May God bless you as… [Read Full Text]