myAfrica BETA

User Guidelines | Mon Compte | Get Help
Pierre Buyoya
Pierre Buyoya

Burundi

Pierre Buyoya né le 24 novembre 1949 est un homme politique et militaire burundais. Il fut deux fois à la tête du pays, de 1987 à 1993 puis de 1996 à 2003.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 30th Jun 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Professional Information
Position:
President de la République
Working primarily in:
Burundi

Description of Work:
Le parcours professionnel de Buyoya Pierre est marqué des faits importants dont particulièrement l’occupation du poste du Président de la République du Burundi pour deux mandats. De 1977 à 1987, Buyoya Pierre est successivement Chef de Peloton, Commandant de l’Escadron blindé de Gitega, Commandant du 11ème Bataillon Blindé à Bujumbura, Chef de service à l’Etat Major Général des Forces Armées chargé des Opérations et de l’Entraînement. En plus de ces responsabilités purement militaires, Buyoya Pierre est aussi membre du Comité Central du parti politique UPRONA, de 1979 à 1984 comme représentant la circonscription de Gitega et de 1984 à 1995 comme représentant de la circonscription de Bujumbura.

De 1987 à 1993, Buyoya Pierre est Président de la République du Burundi, une période pendant laquelle il conduit deux processus de réforme importants. Sans tarder, il initie, en 1987, la politique d’Unité et de Réconciliation Nationale qui aboutit, le 5 Février 1991, au Référendum sur la Charte de l’Unité Nationale. Un deuxième processus est celui de démocratisation qui conduit aux élections libres et démocratiques du 29 Juin 1993 dans le cadre du pluralisme politique. En parallèle, Buyoya Pierre assure aussi les fonctions de Ministre de la Défense Nationale, des fonctions particulièrement marquées par l’introduction des réformes dans le corps de l’Armée Nationale au niveau du recrutement, de la formation et de sa mission. Pendant cette même période, cette fois-ci à l’échelle sous-régionale, Buyoya Pierre est tour à tour Président de la CEEAC, de la CEPGL et de l’OBK.

Après les élections démocratiques de 1993 dont les résultats placent Ndadaye Melchior à sa succession au poste de Président de la République, Buyoya Pierre reste actif comme un burundais marqué par la question des divisions ethniques et des diverses conséquences qu’elles engendrent. En 1994, en réponse à son souci de rester sur son chemin vers des solutions aux divisions, il se forge un autre cadre de travail : il crée la Fondation pour l’Unité, la Paix et la Démocratie, une asbl qui se réalise à travers plusieurs activités continues. Il participe également à plusieurs conférences internationales sur la résolution pacifique des conflits et sur le développement en Afrique. De 1993 à 1995, il est membre du groupe chargé de réfléchir sur le développement de l’Afrique à la Banque Mondiale « Council for African Adviser ».

En 1996, quand le pays est en guerre civile, Buyoya Pierre prend pour une seconde fois le pouvoir à la tête du pays et initie alors des mesures pour restaurer l’ordre et la sécurité dans le pays, pour redynamiser le système judiciaire, pour remettre l’administration publique au travail, pour relancer le dialogue avec les bailleurs de fonds au niveau bilatéral et multilatéral. Il conduit le processus de paix dans le cadre des négociations interburundaises sous la médiation de Julius Nyerere et Nelson Mandela, un processus dont les étapes importantes sont la signature de l’Accord politique à Arusha le 28 Août 2000, le Rapatriement des Leaders politiques exilés, la mise en place des Institutions de Transition ( Gouvernement, Assemblée Nationale et Sénat), la mise en place des Commissions prévues par l’Accord d’Arusha, la signature des accords de cessez-le-feu les 07 Octobre et 02 Décembre 2002, et enfin, l’alternance politique du 30 Avril 2003.

En plus de son mémoire de fin d’études universitaire « La guerre de libération en Algérie », Buyoya Pierre publie un livre « Mission possible » où il invoque le problème des divisions ethniques au Burundi : « Je suis de ceux qui croient que la violence n’est pas la seule et unique moyen de régler les conflits, de ceux qui refusent la solution paresseuse du fatalisme historique. Le conflit ethnique burundais n’est pas fatal. Il est une insulte à la raison et au sens moral. Je sais de par mon expérience qu’il n’est pas facile de reconstruire une société déchirée par les haines, meurtrie dans son corps et dans son âme. Mais je sais aussi que la violence, les massacres, les génocides ne sont pas des catastrophes naturels contre lesquelles on ne peut rien. Construire la paix est certes une tâche difficile mais c’est aussi une mission possible », peut-on lire sur une des deux faces de ce livre.

Depuis le 1er Mai 2003, Buyoya Pierre anime la Fondation pour l’Unité, la Paix et la Démocratie et est aujourd’hui membre du Sénat du Burundi.
Biographical Information
Pierre Buyoya
(At a Glance)
Date of Birth: Nov/24/1949
: male
Interests: Politique, Economie, Sport, Art
Place of Origin: Burundi

Né à Rutovu en province de Bururi, Buyoya Pierre est marié à Ntaraka Sophie et est père de quatre enfants.

De 1963 à 1970, il fait ses études secondaires en deux parties, d’abord à Rutovu jusqu’en 1967, et le reste à Bruxelles. En 1970, il suit la formation universitaire à l’Académie militaire de Bruxelles jusqu’en 1974 au terme de laquelle il publie le mémoire intitulé « La guerre de libération en Algérie ». Après cette étape de formation, il en suit une série d’autres. En 1975, en Belgique, il fait l’Ecole d’Application des troupes Blindés. Les deux années suivantes, c’est le tour de l’Ecole des capitaines et Ecole d’Etat Major à Saumur en France. Entre 1980 et 1982, il est à l’Ecole de guerre à Hambourg en Allemagne. (source ninde.org)




Le top des actualités des actualités