myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Gérard Kango Ouédraogo
Gérard Kango Ouédraogo

Burkina Faso

Gérard Kango Ouédraogo, né le 19 septembre 1925 à Ouahigouya, est un homme politique et diplomate burkinabé.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 26th Jun 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Position:
Premier Ministre
Working primarily in:
Burkina Faso

Description of Work:
A la reconstitution de son pays, la Haute-Volta en 1947, on le retrouve Chef du Secrétariat Particulier du Gouverneur de la nouvelle colonie, à Ouagadougou, puis au poste de Directeur du personnel du territoire.

De septembre 1948 à janvier 1956 il est fonctionnaire au cabinet du Haut-Commissaire de l’AOF à Dakar comme Directeur des affaires réservées et flirte un laps de temps avec Radio Dakar où il occupe le poste de Chef de service de la culture et des langues vernaculaires.

Durant la première République de Haute-Volta (5 août 1960-3 janvier 1966), le Président Maurice Yaméogo, pour l’éloigner du pays, le nomme Ambassadeur auprès du Royaume Uni de Grande-Bretagne à Londres. A la chute du régime, il reviendra en Haute-Volta et occupera au Ministère des Affaires Etrangères les postes de Directeur des Affaires Africaines et Malgaches, de Conseiller Technique du Ministre et enfin de Représentant du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) en Haute-Volta.

Mais Gérard Kango Ouédraogo est surtout un monument politique dans son pays. Il est de ceux des fils du terroir qui, dès les premières heures de la reconstruction du territoire de Haute-Volta en 1947, ont animé la vie politique nationale jusqu’à l’indépendance en 1960. Et de 1960 à nos jours, une vie active, chargée de faits historiques, au rythme des pulsations de la nation.

Aux élections législatives du 30 mars 1952 pour la formation de la deuxième Assemblée Territoriale de Haute-Volta, Gérard Kango Ouédraogo est élu Conseiller Territorial de la circonscription de Ouahigouya. Avec son ami et compagnon le Capitaine Dorange Michel, ils créent en juillet 1956 le Mouvement Démocratique Voltaïque (MDV) avec lequel ils entreprennent contre l’administration coloniale, les autorités coutumières et religieuses une courageuse, sinon téméraire œuvre émancipatrice au profit des populations du Yatenga : lutte pour l’application des lois nouvelles relatives à l’Indigénat, aux travaux forcés ; sensibilisation, conscientisation, lutte pour le progrès et contre les traditions rétrogrades, défense des anciens combattants, veuves et orphelins de guerre etc...

Sous la bannière de ce parti il sera réélu à ce poste de Conseiller Territorial jusqu’à l’indépendance du pays le 5 août 1960. Président des Affaires politiques et administratives au sein de cette Assemblée, il est par la suite élu Grand Conseiller de l’AOF (avril 1952 /mars 1959) où il est d’abord membre de la commission des bourses de l’Assemblée fédérale, puis tour à tour Président de la commission de la justice et des affaires politiques, Questeur, et enfin Président du Grand Conseil.

En janvier 1956 et ce jusqu’à l’indépendance, il est élu Député de la Haute-Volta à l’Assemblée Nationale Française, il y assume les fonctions de Secrétaire de la commission des territoires d’Outre-Mer et représente cette Assemblée au Fonds d’Investissement pour le Développement Economique et Social (FIDES).

De 1956 à 1960 il est Conseiller Municipal de la ville de Ouagadougou, puis Président Fondateur d’un parti, le Mouvement de Regroupement Voltaïque (MRV), section nationale du PRA (Parti du Regroupement Africain).

Au cours de la Première législature de la première république de la Haut-Volta qui dura d’avril 1959 au mois d’octobre 1965 Gérard Kango Ouédraogo est Président de la Commission de Défense Nationale tout en étant Conseiller Municipal de sa ville natale Ouahigouya.

Le 3 mai 1970, il est élu Président de l’Union Démocratique Voltaïque, section du Rassemblement Démocratique Africain (UDV/RDA), et le 20 décembre suivant Député de la Circonscription de Ouahigouya à l’Assemblée Voltaïque.

Le 18 février 1978, sur proposition du Président Aboubacar Sangoulé Lamizana, et après un long débat, l’Assemblée Nationale investit Gérard Kango Ouédraogo dans la fonction de Premier Ministre, Président du Conseil des Ministres de Haute-Volta.

Aussi, en mai 1978, Gérard Kango Ouédraogo est-il de ceux qui prièrent le Président Lamizana de faire acte de candidature à la magistrature suprême afin de garantir la stabilité, l’unité nationale et la démocratie en Haute-Volta.

Suite aux élections législatives du 30 avril 1978 où sa liste emporta les cinq sièges du Département du Nord (Ouahigouya) Gérard Kango Ouédraogo est élu Président de l’Assemblée Nationale poste qu’il occupait encore lorsqu'intervient le coup d’Etat du comité militaire de redressement pour le progrès national (CMRPN) le 25 novembre 1980. Pendant cette période, à Luxembourg, Gérard Kango Ouédraogo fut élu Coprésident du comité paritaire ACP/CEE de l’Assemblée Constitutive de la convention de Lomé.

Le 27 mars 1980 il est élu secrétaire général du RDA.

Evidemment une activité politique aussi intense ne se passe pas sans être émaillée de hauts et de bas.

Gérard Kango Ouédraogo connut les internements et la prison politiques à plusieurs reprises au camp de l’unité à Ouagadougou, à la gendarmerie nationale à Ouagadougou, à Ouahigouya, au CENEC de Pô et dans les locaux du Conseil de l’Entente à Ouagadougou.

Avec l’ouverture démocratique de la IVè république Gérard Kango Ouédraogo devint Député du peuple, est totalement réhabilité de la condamnation des TPR par la cour suprême et est réélu le 11 mai 1997.

Mais il démissionne volontairement le 27 mai suivant. Le congrès ADF/RDA tenu à Bobo-Dioulasso les 28 et 29 mai 1998, à l’unanimité, proclame Gérard Kango Ouédraogo, Président d’Honneur à vie du parti.

Cette décision est confirmée par les congrès suivants tenus en 2001 et 2003.
Biographical Information
Gérard Kango Ouédraogo
(At a Glance)
Date of Birth: Sep/19/1925
: male
Interests: Politique, Culture, Art
Place of Origin: Burkina Faso
Monsieur Gérard Kango Ouédraogo, homme politique burkinabé, aujourd’hui à la retraite, est né à Ouahigouya, province du Yatenga.

Il fit ses études primaires dans sa ville natale, puis entra à l’école primaire supérieure Terrasson de Fougères de Bamako, en ressortit diplômé en 1945 pour entrer dans l’administration coloniale au palais du Gouverneur à Bamako.

Son Excellence Gérard Kango Ouédraogo est marié, père de nombreux enfants et petits enfants, et récipiendaire de plusieurs hautes distinctions nationales et étrangères.


More Repertoire

Europe, Burkina Faso, Soccer
Burkina Faso, Soccer
France, Burkina Faso, Soccer
Art, Burkina Faso