myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Boris Diaw
Boris Diaw

United States

Boris Babacar Diaw-Riffiod (né 16 avril 1982 à Cormeilles-en-Parisis) est un joueur de basket-ball français évoluant aux Phoenix Suns dans le championnat de basket-ball américain, la NBA.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 29th Apr 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Professional Areas:
Occupations
Employer:
NBA
Working primarily in:
United States

Description of Work:

Boris Diaw appartient à une « famille de basket ». Sa mère, Élisabeth Riffiod, est considérée comme l'une des meilleures pivot de l'histoire du basket-ball féminin français. Son père, Issa Diaw, d'origine sénégalaise, pratiquait le saut en hauteur durant ses études. Son frère aîné Martin Diaw a joué en deuxième division en France (Pro B) et en université aux États-Unis. Son demi-frère Paco, né le 12 avril 1985 à Dakar, Sénégal, est membre de l'équipe de l'institut de technologie de Géorgie.

Boris Diaw débute dans le basket de haut niveau au Centre Fédéral (anciennement INSEP), un vivier de jeunes talents.

Il rejoint en 2001 le championnat de France Pro A, à Pau-Orthez. Il y découvre le basket professionnel, en remportant dès sa première année un titre de champion de France. Il est nommé débutant de l'année, et remporte même le concours de dunks au All-Star Game. Il dispute trois saisons avec Pau-Orthez en Pro A et en Euroligue, révélant son jeu complet, ses capacités athlétiques et son altruisme. Toutefois, les observateurs constatent une certaine timidité offensive, au regard de son potentiel. Il gagne néanmoins deux titres de champion de France et deux Coupes de France, en compagnie de ses compères, les frères Mickaël et Florent Piétrus. En 2003, il est élu meilleur joueur français de Pro A.
Biographical Information
Boris Diaw
(At a Glance)
Interests: Music, Culture, Animaux, Sport
Place of Origin: Senegal

Boris Diaw est sélectionné au premier tour de la draft, en 21e position par les Atlanta Hawks.

Lors de sa première saison en NBA, il choisit de prendre le numéro 32, son numéro fétiche, le 13, étant pris par Glenn Robinson, finalement transféré pendant l'intersaison.

Sa première saison n'est pas flamboyante, avec une moyenne de 4.5 points, 4.5 rebonds (deuxième rebondeur de l'équipe), 2.4 passes décisives. Il est titularisé 37 fois dans le 5 de départ en 76 matchs, dans une très faible équipe d'Atlanta. Diaw est apprécié pour sa polyvalence (il peut jouer arrière, ailier et même pivot) et ses qualités défensives. En revanche, on lui reproche d'être trop altruiste et de ne pas tirer assez.

Durant sa seconde saison, le changement d'entraîneur, et l'arrivée de nouveaux rookies évoluant aux mêmes postes que Boris Diaw (Josh Childress et Josh Smith) lui posent problème : il ne joue pratiquement plus pendant 2 mois, vers la fin de l'année 2004. Suite à des transferts et blessures, il parvient toutefois à réintégrer petit à petit la rotation. Dans l'ensemble, sur cette deuxième saison NBA, son temps de jeu moyen a diminué (18 minutes contre 25 la saison précédente) ; s'il a légèrement augmenté sa contribution offensive (4,8 points par match, +0,3 par rapport à sa première saison), ses moyennes aux rebonds, contres et interceptions ont sensiblement baissé.

Diaw est finalement échangé pendant l'été 2005 aux Phoenix Suns, en échange contre Joe Johnson, qui désire rejoindre Atlanta pour devenir le leader du club. Cet échange parait à première vue peu équitable : Joe Johnson tourne à 17.1 points par match et est bien ancré dans le jeu offensif des Suns. Mais le choix du manager des Suns Mike D'Antoni s'avère judicieux. En effet, sous sa houlette, Diaw améliore ses statistiques : 13.5 points à 52% d'adresse, 6.90 rebonds et 6 passes décisives par match après 76 rencontres. Il a surtout réussi à faire sa place dans le cinq de départ d'une des franchises candidates au titre NBA, après deux saisons très décevantes dans l'une des moins bonnes équipes de la ligue.

Il a démontré tout particulièrement ses progrès le 26 décembre 2005 lors d'une rencontre de NBA contre les Timberwolves du Minnesota pendant laquelle il a marqué 31 points (11 sur 16 à deux points et 9 sur 9 aux lancers francs). Dans un autre match, le 17 novembre, il lui a manqué un rebond pour être le premier français à réaliser un triple-double avec 9 rebonds, 11 passes décisives et 11 points. Ce n'est que partie remise, car il réalise cette performance le 31 janvier 2006 face aux Philadelphia Sixers à Philadelphie (victoire des Suns 123-99) : il marque 14 points et enregistre 13 passe décisives et 11 rebonds, ainsi qu'un contre et aucune perte de balle en 39 minutes. Il inscrit quatre triple double au total au cours de cette même saison : 24 points, 10 rebonds et 10 passes le 5 mars 2006 (victoire de Phoenix face aux Mavericks de Dallas 115-107), 11 points, 11 rebonds et 16 passes (record personnel ce jour-là) (défaite de Phoenix face aux Golden State Warriors 102-110), 11 pts, 10 rebonds et 12 passes (deuxième triple double consécutif (défaite des Phoenix Suns face aux Los Angeles Lakers 109-89).

Il est finalement récompensé de ses progrès lors de la fin de saison 2006 en recevant le trophée de NBA Most Improved Player (joueur ayant le plus progressé).

Le 25 mai 2006, il réalise son meilleur total de points en NBA en inscrivant 34 points lors du premier match de la finale de la conférence Ouest contre les Dallas Mavericks de Dallas 121-118. Il donne notamment la victoire à son équipe grâce à un panier à 2 points à une seconde de la fin du match.

Auteur de playoffs remarquables en tout point, il arrive à faire oublier l'absence d'Amare Stoudemire, troisième meilleur marqueur de la NBA la saison précédente et blessé pour la saison 2005-2006. Avant le deuxième match de la finale de Conférence Ouest, il présente des statistiques exceptionnelles pour ses premiers playoffs : 17,5 points par match ; 5,9 rebonds ; 5,8 passes décisives et surtout 53,3% de réussite au tir. Avant le match 5 de cette même finale de conférence, il est même le meilleur marqueur de la série (devant le double MVP Steve Nash et Shawn Marion, aussi prétendant au titre de MVP 2006) avec 24,8 points de moyenne à un peu plus de 50 % de réussite. Son poste de pivot par défaut (il ne mesure que 2 m 03) a finalement été une aubaine pour les Suns…

Pour la saison 2006/2007, Boris Diaw reste une valeur sure et un pilier de son équipe, bien qu'un peu barré par le retour d'Amare Stoudemire. Il se retrouve donc plutôt au second plan derrière l'armada des Suns. Ses statistiques sont en nette baisse : 8.6 points par match, 4 passes et 5.1 rebonds. Il réalise toutefois le cinquième triple-double de sa carrière le 15 décembre 2006 en inscrivant 21 points accompagnés de 14 rebonds et 10 passes pour la victoire des Phoenix Suns face aux Golden State Warriors de Mickaël Piétrus 105-101.

Boris Diaw participe aux championnats d'Europe espoirs (2000 et 2002) et junior (2000, champion d'Europe). Le 23 janvier 2003, il connaît sa première sélection en équipe de France senior. Auteur de bonnes performances, il reste toujours en retrait au niveau offensif. En 2004 (qualifications) puis 2005 (Championnat d'Europe), il acquiert un nouveau statut en devenant meilleur marqueur et passeur de son équipe. Il est médaillé de bronze et désigné comme deuxième meilleur joueur du championnat (13,7 points et 3,4 passes) derrière Dirk Nowitzki. En 2006, il est sélectionné et désigné capitaine pour le Mondial 2006 au Japon. (source wikipedia)


Other Posts from myAfrica

Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

South Africa, Media
Togo, Sport
United Kingdom, Soccer, Cote d'Ivoire
Sudan, Government
France, Ghana, Occupations