myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya
Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya

Mauritania

Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, né en 1943 à Atar, est un militaire et homme politique mauritanien Ancien Président de la République Islamique de la Mauritanie.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 23rd Apr 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Professional Areas:
Government
Working primarily in:
Mauritania

Description of Work:
Militaire de carrière, Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya commande la gendarmerie nationale avant de devenir chef d’état-major puis premier ministre (1981-1984) et ministre de la défense. Il préside le Comité militaire de salut national qui renverse Mohamed Khouna Ould Haidalla en 1984. En 1991, il proclame une nouvelle constitution, instaure le multipartisme et créé le Parti républicain démocratique et social. En 1992, il est élu président et est réélu en 1997, malgré de fortes contestations sur l'état des libertés dans le pays.
Biographical Information
Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya
(At a Glance)
: male
Interests: Politique, Economie, Tradition
Place of Origin: Mauritania

À partir de 1999, Ould Taya instaure des relations étroites avec Israël, ce qui l'isole politiquement au sein de la Ligue arabe ainsi que dans son propre pays. La Mauritanie est en effet l'un des trois seuls pays de la Ligue arabe avec l'Égypte et la Jordanie à avoir des liens diplomatiques avec Israël.

Ould Taya réprima durement les mouvements islamistes qui se développèrent dans le désert. Les groupement salafistes profitaient du désert mauritanien pour se réfugier et repartir ensuite en Algérie. Les groupements salafistes algériens étant liés à al-Qaida, Ould Taya a bénéficié du soutien militaire des États-Unis dans sa lutte. Ould Taya réprima tout aussi durement son opposition.

Depuis 1999, plusieurs coups d'État ont tenté de renverser le président Ould Taya dont celui des islamistes des cavaliers du changement en juin 2003. Le procès de ces putschistes a donné en spectacle une justice qui tentait en vain de lutter contre la volonté du pouvoir de Nouakchott.

D'importants gisements pétroliers furent découverts au large de la côte mauritanienne. L'extraction doit commencer en 2006 mais les revenus provenant du pétrole affluaient déjà dans les caisses de l'État créant une embellie économique.

Le 3 août 2005, l'armée, au travers du Conseil militaire pour la justice et la démocratie, prend le pouvoir pour officiellement mettre fin au régime totalitaire du président Taya et mettre en place de véritables institutions démocratiques. Le putsch eut lieu alors que le président était sur le chemin du retour de Riyad où il avait assisté la veille aux funérailles du roi Fahd d'Arabie saoudite. Son avion s'est finalement posé à Niamey (Niger) avant qu'il ne se rende en Gambie puis au Qatar où il obtient finalement l'asile politique.

En avril 2006, il est autorisé à revenir en Mauritanie sous condition de ne pas participer à la prochaine élection présidentielle. (source wikipedia)



Other Posts from myAfrica

Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Tunisia, Government
South Africa, Government
Tanzania, Government
Sudan, Government
Burundi, Government