myAfrica BETA

Repertoire

User Guidelines | Mon Compte | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Ahmadou Kourouma
Ahmadou Kourouma

France

Ahmadou Kourouma est un écrivain ivoirien né le 24 novembre 1927 à Togobala ou Boundiali (Côte d'Ivoire) et décédé le 11 décembre 2003 à Lyon (France). Son nom signifie « guerrier » en langue malinké.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 3rd Apr 2008
Modifier: 16th Jul 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Professional Areas:
Art
Working primarily in:
World

Description of Work:
Né dans le Nord de la Côte-d'Ivoire, Ahmadou Kourouma est élevé par un oncle infirmier, chasseur, musulman et féticheur. Plongé dans les traditions de son pays, Kourouma s'imprègne de ce qui sera plus tard le terreau de son inspiration : la culture malinké. Après de brillantes études secondaires, il part pour Bamako au Mali pour intégrer l'École technique supérieure. En 1949, il est accusé d'avoir endossé le rôle de "meneur" lors d'une manifestation estudiantine indépendantiste. Il est banni du Mali. Il se voit simultanément retirer son statut sursitaire, et contraint de se mettre au service de l'armée française. Où il doit réprimer des indépendantistes de l'Afrique de l'Ouest. Pour soulager sa conscience, il part en Indochine et sert en tant que tirailleur pendant quatre ans. Ensuite il reprend ses études et intègre l'École de Construction aéronautique et navale de Nantes. Avant d'opter finalement pour les assurances en rentrant à l'Institut des Actuaires de Lyon.
Biographical Information
Ahmadou Kourouma
(At a Glance)
: male
Interests: Art, Politique, Culture
Location:
  City: Lyon
En 1960, la Côte d'Ivoire devient indépendante. C'est l'occasion pour lui, marié à une Française, de retourner dans son pays natal. Le président Houphouet-Boigny, l'accusant de comploter contre le peuple, le fait emprisonner. Il échappe à la torture en raison de son mariage, mais se voit privé du droit de travailler.

Cette période lui permet de rédiger son premier roman, "Les Soleils des indépendances". Avec une écriture très singulière et imprégnée de l'esprit malinké, il dénonce les problèmes qui gangrènent la société : l'arbitraire, la sujétion de la femme, l'excision. Kourouma ne trouve pas d'éditeur pour ce livre. Il décide de partir en Algérie où les actuaires se recrutent en grand nombre. En 1967, les Lettres françaises de l'université de Montréal décernent un prix au manuscrit. En 1970, les éditions du Seuil finissent par le publier (réédition en "Points" en 1995). De retour en Côte d'Ivoire, il met cinq ans avant de publier une pièce de théâtre : "Le Diseur de vérité" (Acoria, 1998). Cette pièce est qualifiée de révolutionnaire par l'Ambassadeur de France, et Houphouet-Boigny exile Kourouma "par le haut", en le nommant directeur général de l'Institut international des Assurances de Yaoundé, au Cameroun.

En 1990, il publie "Monné, outrages et défis" (Le Seuil) qui traite une fois de plus des méfaits de la colonisation, du rôle des femmes et des conflits interculturels. Il prend sa retraite en 1994 et s'installe à Abidjan pour se consacrer pleinement à l'écriture. Il signe son troisième roman, "En attendant le vote des bêtes sauvages" (Le Seuil, 1998), qui dénonce les maux de l'Afrique post-coloniale : tyrannie, anarchie, pauvreté, gabegie, corruption, naïveté, sous l'?il d'un anti-héros ubuesque, Koyaga, lequel évolue dans un monde marqué par la magie. Ce livre rencontre le succès, reçoit le Prix du Livre Inter.

En 2000 paraît "Allah n'est pas obligé" (Le Seuil), un roman qui traite des guerres tribales. C'est un enfant de 12 ans qui en est le protagoniste. À travers son regard, Kourouma décrit les massacres de Sierra Leone et du Liberia.

Il a aussi écrit plusieurs livres pour enfants. Ahmadou Kourouma est mort le 11 décembre 2003 à l'hôpital cardiologique de Lyon.

Other Posts from myAfrica

Canada
La plus grande télévision d'expression Africaine en Amérieu du Nord The largest television of African Expression in North America
Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Art, Senegal
Netherlands, Morocco
France, Senegal, Soccer
Liberia, Government